Cahier n° 9 : Au fil des mots, des fêtes, des foires…

Editorial

Ce neuvième cahier s’ouvre sur une série de dictons et proverbes en usage dans le Cézallier. Avec espièglerie, Daniel Brugès guide le lecteur sur la voie de la sagesse et du bon sens car les dictons, dit-il, sont à grouper dans le registre des conseils pratiques et concrets.
De la sagesse populaire on passe au savoir juridique et économique. Renaud Bourget évoque la personne et l’œuvre de Charles Ganilh, juriste du XIXe siècle, originaire d’Allanche.
Avec des mots simples, dans un langage direct et naturel, François Lucien Regimbal raconte ses durs combats, ses blessures, ses souffrances au début de la guerre de 14-18.
Pierre Amiral, rapporte avec allégresse et talent, en langue occitane, l’histoire d’un « bel vedel » qu’Arsène Vermenouze se plaisait à répandre : une affaire de conscrits à Allanche, beaux comme le dieu Apollon.
Pour le 40e anniversaire de la foire à la brocante d’Allanche, Philippe Glaize a entrepris de faire revivre cette épopée. A travers de multiples clichés de qualité, on se plaira à retrouver les scènes et les visages des nombreux acteurs d’une entreprise somme toute exceptionnelle. En complément de cette chronique, Joël Fouilleron qui fut pendant des décennies l’expert attitré de l’exposition, évoque la « lourde et passionnante responsabilité » qu’il dut assumer.
Restant dans le même ordre d’activités, Jean-Bernard Béland s’est penché sur la fête de la Saint-Jean qui remonte au Moyen-Âge : c’est la plus vieille fête d’Allanche. Il évoque autant son aspect religieux que civil et pousse sa recherche fort loin à travers les siècles.
Christian Baillargeat-Delbos évoque le passé archéologique et historique du village de la Gazelle et la mémoire de son ami, l’archéologue Alphonse Vinatié (1924-2005).
Les clochers-peigne ont attiré l’attention de Séverine Brandon qui a choisi de décrire six d’entre eux. On va de Joursac à Vernols en passant par Moissac, Sainte-Anastasie, Chalinargues et Mouret.
Pierre Kaiser aime les petits métiers, les petits artisans, les petits commerçants (parfois les gros) mais surtout ceux qui impliquent le mouvement et le dépaysement. Il aborde ici l’étude complexe de l’émigration artisanale en Cézallier.
Jean-Paul Rickelin vient clore ce tableau par un trait d’humour en juchant un martin-pêcheur sur une pancarte « Peche interdite », sans accent déjà ! Son exposition d’oiseaux riche, colorée et joyeuse permet pour conclure d’apprécier les beautés d’une nature préservée.

Par Bernard Vinatier

Pratique : le Cahier N° 9  est disponible sur commande auprès des « Amis du Vieil Allanche »,  7 Rue des Remparts, 15160 Allanche au prix de au prix de 27 € + 4,38 € de frais de port soit 31,38€ par chèque ou à la librairie Marie Jo Andraud, Grand’rue de l’Abbé de Pradt à Allanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *